dimanche 14 juin 2009

Encore deux semaines

Encore deux semaines avant que la chirurgie ne corrige mes anomalies anatomiques et ne fasse finalement de moi une femme complète. J’ai tellement hâte à après la convalescence. Je sais que ce sera souffrant surtout la première semaine. Mais je sais aussi qu’après ma convalescence, mon « mental » sera enfin synchronisé à mon « physiologique ». J’ai aussi tellement hâte de pouvoir magasiner mon bikini, de pouvoir me promener en jeans et de ne plus avoir à me promener avec des prothèses mammaires externes.

On me dit souvent bon courage pour l’opération. Je trouve ça gentil, mais pour moi ça ne prend pas du tout du courage puisque j’ai vraiment hâte à ça. Le courage est plutôt celui de patienter jusqu’à ce moment ultime. Les hommes viennent souvent mal à l’aise lorsqu’ils me parlent de l’opération. Ils ont l’image mentale de la castration et de la disparition du pénis. Ce n’est cependant pas du tout le cas. Mon pénis ne disparaîtra pas. Il deviendra simplement un vagin. Il va se transformer et devenir la plomberie avec laquelle j’aurais dû naître. Donc ma préparation mentale est plus reliée à l’anticipation de la souffrance physique tributaire à l’opération qu’à une crainte de « perdre mon pénis ». Je comprends que c’est difficile pour bien des gens, de s’imaginer ça, mais c’est aussi l’un des éléments qui différencient les transsexuels (elles) du reste de la population. Nous on a vraiment hâte d’être enfin « le sexe de destination »…

D’ailleurs, j’ai reçu cette semaine la confirmation de mon opération et tous les examens préalables sont complétés. Il ne manque que les résultats de mon ECG pour que le dossier ne soit réellement complet. Mais ce n’est qu’une formalité…

6 commentaires:

Anonyme a dit…

Comme tu dois être impatiente Michelle! Tu arriveras bientôt à destination après un long voyage.

Je te souhaite une intervention sans complication afin que tu puisses rebondir sur tes jambes très rapidement! Après tout, on préfère les beignes chez Tim Horton plutôt que sous le "derge" (comme dirait mon petit mari Chti!).

Merci pour ta participation à la conférence de presse. Je n'ai entendu que des commentaires positifs et élogieux à ton égard. Tu as touché les gens droit au coeur.

Merci d'être qui tu es.

Bises,

Eric Pineault

Marie-Julie a dit…

C'est tellement fascinant de suivre ton parcours. Merci de partager tout ça avec nous! Ce qui se passe entre tes deux oreilles aide à comprendre ce qui va se passer entre tes deux jambes.

Je t'envoie une tonne d'ondes positives pour que tout soit une réussite, et te souhaite que la culotte de cheval n'arrive pas en bonus avec ton nouveau/vrai sexe! lol

Gen a dit…

C'est vrai que c'est l'attente qui est toujours le pire.

J'ai vraiment hâte pour toi! Deux semaines... C'est toujours le dernier sprint qui parait le plus long, mais ça s'en vient! En plus, tu as eu la confirmation!

J'ai hâte aussi d'en savoir plus, de comment ça s'est passé, comment tu vis avec ton VRAI toi maintenant... Wow! =)

Anonyme a dit…

Bonjour Michelle,

Je sais que tu attends cette opération depuis toujours et elle fera de toi la vraie femme que tu es. La seule chose que me fait 'tiquer' et que je n'ai pas encore oser te demander jusqu'ici, c'est qu'en sera-t-il de ton plaisir sexuel une fois opérée?
J'ignore tout sur le sujet, tu vas sûrement être la première à m'expliquer.
Je sais que sous le pénis il y a une zone très sensible, j'ai oublié le nom. Est-ce que cette partie sera placé à un endroit crucial pour te donner du plaisir?
Sinon, je t'envoie plein d'ondes positives pour que cette opération soit un franc succès. Et j'espère que tu vas nous montrer ta nouvelle poitrine dans un beau soutien gorge! :D
Sylvie xx

Michelle Blanc a dit…

@Sylvie ceci est tiré du site de Lynn Conway :

http://ai.eecs.umich.edu/people/conway/TS/FR/SRS-FR.html#anchor93783

Résumé: Première étude physiologique de l'orgasme chez les femmes transsexuelles opérées.

Birnbaum, R.



Thèse de doctorat Ph.D, au "The Institute for Advanced Study of Human Sexuality", San Francisco (Oct. 18, 2000).

Contact: poststudy@aol.com


: Les résultats de cette étude confirment clairement l'hypothèse selon laquelle la capacité d'atteindre l'orgasme peut être conservée et/ou accrue après l'opération de réattribution de sexe chez les femmes transsexuelles opérées. Cependant, étant donné la taille limitée de l'échantillon, il n'est pas possible d'extrapoler ces résultats à la population des femmes transsexuelles opérées.

Pur bonheur a dit…

Merci Michelle pour le site. Tout ça est inconnu pour moi, merci d'éclairer ma lanterne.
Et pendant que j'y suis, je te souhaite que tout se passe bien pour toi, un prompt rétablissement .
Bise
Sylvie xxx