mardi 3 mars 2009

Les préjugés ne sont jamais bien loin

J’ai énormément de contacts Facebook, Twitter, de lecteurs de mes différents blogues et de mes présences Web. Je publie beaucoup et ça fait bin des données à gérer. Je suis moi-même très prolifique et des copains qui n’ont pas beaucoup d’amis Facebook m’ont déjà avoué que 90% de leur page d’accueil était comblé par mes différents statuts et publications. Je m’en excuse d’ailleurs. Toujours est-il que sur Facebook, certaines personnes m’inondent d’envois d’applications. Dans ce cas, je prends la peine d’écrire à la personne pour lui demander de me retirer de leur liste d’envoi. Voici donc la suite d’échange que j’ai eue avec l’une de ces personnes (que j’ai flushé illico de mes contacts Facebook).


Moi :



Chère (XXX)
SVP cessez de m'envoyer vos demandes d'applications. Je les refuse toutes... Merci de votre compréhension et coopération



La personne en question :



Oki dans se cas, vous ne verrez pas d'inconvénient à ce que je vous supprime de mes contacts....Mon Dieu, facebook est là pour s"amuser non pas pour se prendre la tête...mais bon..



Moi :



faites-vous plaisir



La personne en question :



Michelle Blanc Sur Femme 2.0: À propos de la fierté transsexuelle
http://snurl.com/d0g2j.


C'est d'un ridicule PIRE que la
téléréalité !!!!!!!!!!




Moi :



Vous êtes une connasse chère madame



La personne en question :




et vous donc cher Monsieur d'une impolitesse !!!!!!!!!!Exposer sa vie privée sur face book<..... pas vraiment très intelligent



Moi :



1650 amis Facebook
2250 Folowers Twitter
70 000 visiteurs uniques par mois sur mes blogues et des centaines de clients qui me font très bien vivre merci.
De vous perdre comme contact ne me fera pas pleurer longtemps et le gouvernement de ma province va enfin payer pour les opérations de changements de sexe comme suite à l'exposure médiatique positive que mes présences Web ont créé. Votre avis me fait donc vraiment rigoler. d'ailleurs vous avez l'air plus transsexuelles que moi. C'était quand votre opération?



La personne en question :



J'en ai rien à cirer de vos problemes de transexuelles et il y a des personnes qui sont rééllement malade et n'on aucun subiste alors fichez moi la paix...... vous me faites pitiez et horreur je suis pour la chirugie de >VraiS Malades et paas ceux malade de la tête Maintenant STOP je vous bloque Michelle Blanc



Moi :



Je vous dirait bien d'aller vous faire foutre mais je ne vois vraiment pas qui aurait le courage de vous baiser...
Soyez heureuse avec vos préjugés et que dieu vous garde de la misère, de la maladie mentale et de la désillusion... La pitié et l'horreur sont réciproque



La personne en question :



N'importe quoi c'est vous la malade ou plutôt le malade pensez à tous ses enfants, toutes ses personnes qui auraient besoins de soins alors allez vous faire voir avec vos opérations à la noix......... et vous né homme restez le........ Dieu vous a creer ainsi..... et nulle operatrion ne changera quoique se soit Je suis tout comme vous en droit de dire mon opinion...point barre Allez méliter pour votre cause au lieu de vous rabaisser à me répondre....mouarrffffffffffffffffffffffffffffffffffffff


Voilà comment une simple demande polie dégénère et que ma condition et mon ouverture deviennent bien vite l’enjeu. C’est d’une tristesse…

12 commentaires:

Francis Vachon a dit…

Pas fort de la part de cette personne de vous avoir dans ses contacts in the first place si c'est ce quelle pensait de vous...

Thierry a dit…

C'est intéressant. C'est plus fort qu'eux... Il faut toujours placer Dieu à quelque part dans ces "conversations". Mais que voulez-vous, Dieu l'a fait comme elle est.

;-)

le paria libre a dit…

si Dieu existe et qu'il ne voulait pas d'allosexuels, il ne les aurait alors pas créé

Violaine a dit…

Ben voyons donc!!!

Elle avait quoi, 14 ans? Franchement, c'est d'une immmaturité...

Pierre-Étienne a dit…

J'apprécie tout particulièrement la qualité de l'expression écrite de ladite personne... Bon Dieu! Ramenez la règle, la fessée et les religieuses à l'école!

Etolane a dit…

La bêtise humaine est telle qu'il n'y a rien comme l'authenticité pour la provoquer sans raison. Personnellement c'est ton authenticité et ta franchise qui m'attirent et me poussent à te suivre virtuellement. Sans compter cette force de caractère qui te permet d'être et de t'épanouir. Cela prend aussi un grand courage que d'entreprendre cette démarche que tu fais, bravo à toi, chapeau bas...

isabellemarazzani a dit…

Passe ton chemin, ma belle Michelle. L'enfer est pavé de bonnes intentions. Ces gens-là ne méritent aucunement l'énergie qu'on met à leur répondre. Chin up, milady!

Noisette Sociale a dit…

Incroyable...

Moi aussi, je me demande pourquoi cette personne-là a voulu t'ajouter au départ.

Heureusement que les gens ne sont pas tous comme ça!

Grande Dame a dit…

Ça sent la sérénité d'un côté et les oeillère de l'autre.

Votre authenticité et votre franc-parler me font toujours sourire.

Je suis heureuse de lire votre imperméabilité face à la bêtise flasque, molle, sans consistance.

Isabelle a dit…

Elle devrait se dépêcher à installer l'application FB "Good karma". Elle en aura besoin ;-)
Sans blagues, faut surtout effacer cette personne de ta mémoire avant d'aller faire ton émission de radio demain.

Laurence a dit…

Chère Michelle, pour une raison obscure et antérieure à vos choix, ceux-ci ont réveillé des souvenirs douloureux et une agressivité latente chez cette personne. Malheureusement, c'est vous qui en avez fait les frais. Je peux ressentir votre colère dans vos mots. A juste titre d'ailleurs. En pleine transition, vous avez besoin d'empathie, de compassion et non d'aggression. Ceci dit, au vu de la réaction de cette personne, elle semble manquer cruellement d'empathie de la part de ses proches. Aussi non, pourquoi aurait-elle besoin de déverser sa violence verbale? Ce sont dans de tels moments que l'on apprécie d'autant plus le support de ses amis. Comment aller au delà? Je paraphraserai Ghandi: "be the change you want to see in the world". Bonne route!

Myriam Bizier a dit…

De l'intolérence et de l'ignorance
Si cette personne est intolérante envers la situation de Michelle, c'est probablement du à son ignorance. Son opinion marque une différence marquée entre la maladie "dans la tête" et la "vraie" maladie. À mon sens, c'est de la grande ignorance et ça m'attriste. Que ce soit pour la dysphorie d’identité de genre, pour la dépression ou pour tout autre trouble "mental", hormonal, psychique, ce qui relève de la pensée et de l'identité est sujet à la maladie autant que le corps physique. J'aimerais que l'on retienne ceci de vos échanges débobinants: luttons contre l'ignorance face aux troubles mentaux et identitaires, pas contre la bêtise et la colère.