jeudi 10 juillet 2008

Les détails de ma FFS

Ma chirurgie de féminisation faciale impliquait le remodelage de l’os de mon front et de ma mâchoire (sablage). Pour ce faire, le Dr. Bensimon m’a ouvert le front d’une oreille à l’autre et l’intérieur de la bouche, au niveau inférieur. Il m’a aussi refait le nez et j’ai une petite cicatrice, à la base de celui-ci. Il a redrappé mes paupières supérieures qui étaient tombantes. Il m’a injecté de mon propre gras (qu’il a prélevé au niveau de l’abdomen) dans la lèvre supérieure. Finalement, j’ai aussi des implants au niveau des joues. Ces implants sont vissés sur mon os et ont été implantés via deux petites ouvertures à l’intérieure de ma bouche, au niveau supérieur. Lorsqu’il a recousu la peau de mon front, il a abaissé le niveau de la ligne de mes cheveux et positionné mes sourcils un peu plus hauts qu’ils étaient. Voilà donc les détails de l’opération, pour ceux que cela pourrait intéresser. Des photos de face seront mises en ligne, une fois que je serais complètement satisfaite de celles-ci (mon petit côté fier). Comme je suis encore enflée, de face, mon visage n’est pas encore celui qu’il sera dans quelques jours (ou quelques semaines). Voilà. Ha oui, l’opération a duré 8 heures sons anesthésie générale, je suis restée une journée à l’hôpital et deux jours à la maison de convalescence spécialisée pour Transsexuelle (l’Esclépiade), qui jouxte l’hôpital.

6 commentaires:

Cleo Qc a dit…

Mon doux, quel courage....

Tûba a dit…

Bonjour,

J'avais lu votre billet concernant votre inquiétude à l'approche de l'intervention chirurgicale. Je vois que tout s'est bien déroulé et je suis très heureuse pour vous.

Bon courage,

Tûba

Anonyme a dit…

Allô!

Lorsqu'on dit "il faut souffrir pour être belle", toi tu sais très bien ce que signifie cette expression populaire...

Bravo pour ton courage. Une chirurgie de 8 heures c'est très difficile et il faut être en pleine forme pour survivre à cela.

Je suis une vielle trans, j'ai subis ma SRS en 1991 et j'ai 53 ans. J'envisage la FFS mais une plus simple que la tienne car ce qui me trahie le plus, à part ma voix, c'est mon front de Neandertal... ce front très masculin que j'ai. J'envisage donc un remodelage de l'os du front et un avancement de la ligne des cheveux. Compte tenue de mon manque de change j'imagine que je serai un type 3 et que le chirurgien devra couper l'os du front et le retirer afin de le remodeler au lieu d'un simple rabotage.

Encore bravo pour ton courage et j'espère de tout mon cœur que les résultats obtenus sont ceux que tu espérais.

Nancy

Anonyme a dit…

J'aurais une question pour toi Michelle. Quand tu écris "le remodelage de l’os de mon front". Est-ce que cela signifie que tu étais un type III ? Je pose la question car je dois subir cette chirurgie au printemps prochain (par Dr. Bensimon) et je suis très effrayés des complications possibles. Je suis un type III avec de très grosses bosses au niveau des sinus frontaux. Puisque j'ai au moins la change d'avoir un beau nez et des lèvres pulpeuses tout ce qui sera fait sera le découpage et le remodelage de l'os de mon front ainsi qu'une amélioration de l'arcade soucillière. Mais puisque je suis dans la cinquantaine j'avoue que la chirurgie me fait très peur et que j'ai un mauvais pressentiment. Crois-tu que tu peux m'encourager un peu ?
Merci Michelle !

Nancy

Michelle Blanc a dit…

Pas d'inquiétudes à avoir avec le Dr. Bensimon. C'est vraiment un top. J'avais un front masculin et aucune idée du type. Il a enlevé mes arcades sourcillières, réduit la hauteur de la ligne de cheveux, remodeler les paupières supérieures et travailler le reste de mon visage. Ce n'es pas vraiment douloureux (ils ont de la bonne drogue) mais plus inconfortable et impressionnant pour ceux qui viendront te visiter les premiers jours...

Anonyme a dit…

Merci Michelle pour ta réponse. Ça me rassure un peu. Les types sont :
I = sablage de l'os seulement.
II = sablage et utilisation d'un "filler" pour combler les espaces vides.
III = il faut sabler et découper l'os frontal afin de le replacer en écrasant les sinus frontaux. Ça implique de devoir utiliser des micro-plaques de métal et des minuscules visses pour garder en place l'os qui a été découpé et remodeler.
Les trois types impliquent aussi une cicatrice d'une oreille à l'autre.
Merci!
Nancy