jeudi 22 janvier 2009

État de la situation du paiement des changements de sexe au Québec

Après une longue discussion avec le bureau du sous-ministre du ministère de la Santé du Québec, voici le fruit de ce que j'ai pu apprendre. Le ministère a l'intention d'ouvrir la porte aux diagnostics faits par des professionnels de la santé, psychologues, sexologues et psychiatres, reconnus par leurs ordres professionnels comme étant aptes à diagnostiquer la dysphorie d'identité de genre et deux lettres de ces professionnels seront nécessaires pour que le gouvernement paie pour les opérations. Le type d'opérations qui seront couvertes par la RAMQ n’est pas encore déterminé. Une fois que la politique sera en place, il n'y aura pas de rétroactivité. La politique devrait être en place d'ici les prochains mois et le bureau du sous-ministre va me recontacter une fois que les critères et politiques seront mis en place. Voilà...

3 commentaires:

La pensive a dit…

Bravo Michelle,
Faut croire que tu sais comment obtenir l'information et parler aux bonnes personnes. On n'attend ce genre de réponse depuis quelques jours d'une autre source et rien de concret. C'est certain que ce système prendra un peu de temps à ce mettre en place.

Érica

Michelle Blanc a dit…

Mon statut de blogueuse émérite ouvre des portes aux services des relations publiques. Si ça peut aider la communauté c'est bien tant mieux et je suis heureuse de faire le petit bout que je fais...

Anonyme a dit…

J'ai eu à peu près les mêmes réponses d'une évaluatrice de la RAMQ, mais dans mon cas c'est à l'étranger alors c'est pas tout à fait pareil. Mais en gros, ils devraient maintenant accepter deux lettres de deux prof. de la santé et donc, sans avoir à passer par la déchiqueteuse du Dr. Ass. Ce qui est déjà une TRÈS bonne nouvelle!

Lëa-Kim