mardi 12 mai 2009

Mon premier maniaque

Cette nuit j’ai rêvé que je sauvais une transsexuelle d’un maniaque qui la poursuivait. Je me suis réveillée en me demandant « mais pourquoi je rêve à ça »? Je n’ai pas eu à chercher longtemps pour me rappeler que ça m’est arrivé hier. Sur le coup, je me suis dit que c’était sans importance, mais je réalise maintenant que ça avait plus d’importance que je ne voulais bien l’admettre.
Hier j’étais avec des copains Français à ce que je nomme « ma succursale », le café Laïka à Montréal. Durant notre meeting nous sommes sortis fumer une clope et discuter sur le trottoir. À côté de nous, il y avait un jeune Maghrébin qui parlait au téléphone. Puis nous retournons à l’intérieur finir notre discussion. Une quinzaine de minutes plus tard, notre rencontre se termine. Un peu plus loin dans le même édifice, il y a un dépanneur et un guichet automatique. Je vais m’acheter des cigarettes et en profite pour faire un retrait au guichet. Le jeune maghrébin est maintenant assis sur le garde fou et semble perdre son temps à m’observer. Je n’aime pas vraiment que quelqu'un m’observe faire un retrait au guichet bancaire je me dépêche donc. Puis je sors de l’édifice pour me rendre à ma voiture qui est stationnée sur la rue derrière celui-ci. J’ouvre ma porte et je m’assois sur la banquette et je viens pour fermer ma porte, mais le jeune est là, il retient ma porte et commence à me parler.
- Vous êtes d’origine française ?
-Non ce sont mes copains qui sont Français
-Ha c’est l’accent que j’ai reconnu
Le jeune homme commence à se masser le pénis au travers de son pantalon et poursuit
-Vous êtes québécois?
-Non je suis Québécoise
-vous allez où
-Je vais chez moi
-Je vais vous accompagner
-non merci, c’est gentil
À ce moment je ferme la porte vivement, je démarre la voiture et je m’en vais et dans le rétroviseur, je le vois là, tout penaud, à continuer de se masser le pénis. J’ai comme un sentiment de dégoût. Il ne cesse de fixer la craque de mes seins, mais il pense que je suis un homme parce qu’il me parle au masculin. En fait, il croit que je suis « une shemale » le fantasme de bien des hommes. Je suis aussi très surprise de m’être fait suivre de la sorte et de ne pas m’en être aperçue. Je suis aussi inquiète de m’être mise en situation de danger potentiel de la sorte (j’étais assise dans ma voiture la porte ouverte et lui debout à côté de moi). Finalement, je me rend compte que je suis devenue une proie et que je vais devoir être plus sur mes gardes…

6 commentaires:

modotcom a dit…

De un : un maniaque, c'est sûr.
De deux : l'attrait, c'est flatteur.
De trois : la séduction - non ça, il n'y en avait clairement pas.
De quatre : sois prudente, ferme la porte rapidement et barre la!
Bisous.

Gen a dit…

Argh. Une situation similaire m'est arrivée il y a de ça bien des années et ça marque beaucoup plus qu'on le croit. Je ne suis donc pas surprise que tu aies rêvé à ça par la suite.

horssequences a dit…

Your new world! avec les désavantages malheureusement. C'est dans ces moments que tu seras le plus contente d'être plus grande que la moyenne.

Malgré tout, c'est toujours angoissant.

Sophie sexologue a dit…

Bonjour,

Vous savez, il y a une chose qui me désole dans votre histoire Tout d'abord, vous vous culpabilisez de vous être mise dans une position dangereuse dans cette situation.
En fait, vivre sa vie ne consiste pas à être imprudente! Vous êtes allée fumer une cigarette puis vous vous êtes dirigée vers votre voiture. Qu'y avait-il d'imprudent là dedans?

Je suis désolée de vous l'apprendre, mais vous avez été victime d'une agression sexuelle. Saviez-vous qu'une agression sexuelle ne nécessitait pas nécessairement des contacts physiques envers sa victime? Vous avez eu peur pour votre intégrité physique pendant qu'un homme se massait le pénis, probablement en s'excitant.

Malheureusement, les victime ont souvent l'impression qu'elle sont responsable e ce qui leur arrive, mais il n'en est rien. Cet homme a eu un comportement tout a fait inapproprié qui n"est pas banal!

Bien entendu, votre sentiment est tout à fait normal et légitime! La situation que vous avez vécu n'était pas souhaité et désagréable!

S'il y a une chose que je souhaite, c'est que vous ne modifierez pas vos habitudes de vie (comme aller à votre café préféré!) par crainte de recroiser cet individu.

Je sais qu'il n'est pas facile de le faire, mais si vous recroisez cette homme, n'hésitez pas à contacter la police pour faire un signalement pour cet homme. Vous n'avez pas à avoir peur de circuler dans votre ville!

Bonne chance!

Sophie, Sexologue-Consultante

Anonyme a dit…

Plusieurs ont véçu des situations semblables. Ça m'est arrivée comme à bien d'autres mais lorsque l'agresseur s'est rendu compte que je ne serais pas une proie facile il s'est sauvé. Je me suis promise que je ne serais jamais une proie facile et je ne le serai jamais car je connais des techniques de combats et je me défendrai devant toute agression. Tu es grande alors ne te laisse jamais faire. Trop de femmes se laissent faire alors que de simple techniques de combat pourraient les aider à faire fuir des cons comme le sinistre individus (une honte pour ses sembalbles) qui tMa agressé car c'est effectivement ce dont il est question.

Donc fait attention ;a toi mais ne change pas tes haitudes (sauf peut-être celle de fumer.. mais ça c'est ton affaire).

Michelle Blanc a dit…

@Sophie
Vous avez certainement raison