lundi 4 mai 2009

Votre avis sur la fierté gaie de Montréal

J’aimerais avoir votre avis sur la Fierté gaie de Montréal, spécifiquement parce qu’on me demande d’être coprésidente d’honneur de l’événement de cet été. Je n’ai pas encore prise de décision et je vais peser le pour et le contre d’une telle implication sur mon image de marque (mon brand) et sur mon entreprise. Il est clair que c’est déjà un honneur puisqu’aucune transsexuelle n’a encore été coprésidente de cet événement majeur GLBT. Il m’apparaît aussi important de continuer le combat de la vulgarisation et de démystification de cette réalité qui touche beaucoup de gens (surtout si on met dans le même panier les familles et les gens qui entourent les personnes aux prises avec la dysphorie d’identité de genre). Cependant, comme je l’ai déjà mentionné, jne ne suis pas une bête de cirque et j’ai toujours soigneusement choisi les forums et les médias avec lesquels je m’entretenais de ma condition. J’ai donc encore quelques jours avant de prendre une décision finale. Merci de vos avis…

23 commentaires:

Nicolas a dit…

La parade est trop hypersexualisée. On met en valeur beaucoup de costumes et de danses qui tentent surement de choquer ou faire réagir. La majorité des homosexuels que je connais n'approuve pas cet événement et n’est pas interpellée par cette dernière.

Nico a dit…

Je ne suis pas convaincu moi non plus que le défilé aide à rehausser de quelque façon que ce soit l'image de la communauté. Remarquez, je n'en fais pas partie, de cette communauté et docn je suis mal placé pour juger. Mais de l'extérieur, ça (le défilé) ressemble plus à un amalgame des pires clichés et stéréotypes sur les gais qui existent.

Anonyme a dit…

Il est fort louable à mon avis de vouloir vulgariser ou sensibiliser le monde à s’ouvrir davantage aux autres, cependant , dans ce cas-ci, l’être humain n’est pas qu’une question d’orientation sexuelle et/ou d’identité sexuelle, de participer à une manifestation aussi hétéroclite qu’est devenu la fierté GLBT il y a toujours un danger de .. hé oui de passez pour une bête de cirque, devenir victime du sarcasme ou seulement de l’image qui ne fait qu’éclipser tous les acquis.
En début de carrière il peut être rentable de se servir d’une controverse pour faire parler de soi , mais une fois sa réputation établie par son savoir-faire, ne serait-ce pas un peu risqué, ceci dit , dans n’importe quel événement il est toujours payant de trouver un porte parle de prestige, mais est-ce que le jeu en vaut vraiment la chandelle pour le porte parole en question, les nombreuses apparitions que vous faites, les conférences que vous donnez ne sont elles pas déjà une preuve que vous êtes ce que vous êtes et que nul ne peut vous empêcher de vivre de travailler et d’être heureuse, pour moi, c’est être déjà une porte parole de choix,. Les flatteries sont toujours agréables, mais n’oublions pas que le corbeau en a perdu son fromage…
Bonne reflexion

Frédérique M(pas si anonyme que ça, la prochaine fois je prendrai le temps de m'enregistrer)

tortylyst a dit…

Bonjour Michelle,

Mon avis sur ta demande pour la fierté gaie.
Je crois Michelle que tu es devenue une grande dame et qu'il y aura d'autres moyens pour aider les gens, les familles.

Pour ma part, je ne te vois pas à cet endroit.

Tu as beaucoup de valeur à mes yeux.

Gaétane

Stefmtl69 a dit…

Au risque d'avoir l'air de jouer à l'empêcheur de tourner en rond, on parle ici des célébrations de la fierté et non juste de la parade (qui soit dit en passant est un terme anglais... préférons défilé!!!)

On parle de groupes communautaires qui se font connaitre, souvent 1 journée par année, on parle de jeunes gais - lesbiennes - bi - trans qui dans leur région pensent être seuls et, qui une fois dans l'année ne le sont pas, on parle des familles homos et hétéros qui se rejoignent dans le village pour voir une des plus beaux défilés de la ville... Et à ceux qui trouvent la "parade" trop sexualisée... depuis quand y êtes-vous allé??? Des mères avec des poussettes, l'autobus jaune du GRIS-Montréal et le club de danse Bolo, cé pas ce que j'appelle cochon... et c'est surtout parce que cé pas sexy que les médias montrent toujours les mêmes paires de fesses et de nichon...

Tu comprend Michelle que moi je suis pour ta participation, pour montrer à plusieurs qu'il s'agit d'une fêtes ou la différences n'est plus vécue comme un handicap, pour plusieurs pendant UNE journée par année!!!

isabellemarazzani a dit…

Bonjour Michelle,

J'aime ce qu'en dit Frédérique et partage pas mal son avis à propos de ce qu'est devenu notre défilé de la fierté gaie.

Je copie ici mon commentaire de Facebook à propos de la même question:
Pile poil d'accord avec Geneviève (qui se demandait si on peut être fière de ce que l'on est puisqu'on y peut rien versus de ce qu'on peut faire.) Dans un contexte où la condition gay n'est pas ou de moins en moins considérée comme une tare ou un interdit social, le défilé est devenu une mascarade plus qu'un statement. C'est que la défilé a perdu son sens dans un pays où l'homosexualité est généralement et socialement acceptée. Imaginez un instant un défilé de la fierté gai dans n'importe quel pays musulman ou ultra-conservateur et vous comprendrez instantanément en quoi le défilé est un acte de courage absolu et de désobéissance civile.

Je crois que ta simple existence, ton choix de vivre ta vie de femme au grand jour, ton apport à la communauté professionnelle autant qu'à la vie sociale font plus pour la cause qu'un formidable party d'une semaine. La difficulté, je crois humblement sans toutefois l'avoir expérimenté, pour beaucoup de gens souffrant de ta condition est de ne pas se sentir la force de passer de "l'autre bord" par peur des préjugés. Au-delà de l'euphorie des grands rassemblements entre pairs et sympathisants, c'est la vie de tous les jours qui doit être effrayante pour vrai, non?

etiennechabot a dit…

Je partage l'avis de Tortylyst. Cette parade vise à favoriser une meilleure compréhension du monde GLBT et je pense qu'à chaque année, ils ne rendent pas service à une majorité de GLBT en se servant des préjugés genre Cage aux Folles pour faire la une des médias de masse.

Je pense que ta notoriété servirait sans doute à l'organisation mais en même temps elle pourrait générer de la confusion par rapport à ta cause personnelle qui est, selon moi, beaucoup plus spécifique que celle des GLBT en général. Donc, dans le grand public, ton "positionnement de marque" serait teinté par cette participation. Perception is reality... Je ne suis pas convaincu que ca te rendrait service pour ta business non plus car ca mettrait l'emphase strictement sur ta condition aux dépens de tes compétences professionnelles.

Pour moi, tu es loin d'une bête de cirque et si tu te sens obligée de valider avec tes pairs parce que tu doutes, c'est peut être parce que ta place n'est pas là ou plutôt, n'est plus là...

XaV'S a dit…

Personnellement (étant dans le type de clientèle cible de ces évènements), la fierté gay ne ma pas attiré. J'ai jamais participé à celle de Montréal, et j'ai participé il y a quelques fois à celle de Québec (qu'on appelle la fête arc-en-ciel).

Aujourd'hui, ce n'est plus un évènement que je cours, car honnêtement je n'aime pas l'image hypersexué ou de la drag queen, c'est des images qui même si ils ne représentent pas ce que la majorité nous sommes (dont moi), ne se correspond pas à ma mentalité que j'ai et de ce que nous devons défendre encore aujourd'hui.

Cependant, Michelle, tu le sais bien comme moi. Qu'est-ce que les médias nous présente. Pas les gens ordinaire. Ils vont chercher les images qui vont accrocher. Après, les gens ordinaires se font accrocher le stéréotype de « grand folle qui couche à gauche et à droite, qui se promène à bobette avec des plumes ds lcul ».

Et évidement, tous les bars et commerces du coin s'en mettent beaucoup dans les poches.

Michelle, la décision d'accepter ou pas t'appartiens. Personellement, je crois que tu devrais rester sur la bataille que tu mène actuellement sur la dystrophie des genres. Je crois que t'associer à un tel évènement pourrais t'enlever de la crédibilité car elle t'associerai au stéréotype de « grand fole » ou de la drag queen, ce que tu n'est pas.

Cependant, si tu accepte, je te propose de te donner un défi constructif, où tu pousse à mettre l'emphase sur ces hommes et femmes de talents qui nous entoure et de casser l'image médiatique de « la grand folle hypersexué ».

Au fait, une petite parenthèse. Avez vous écoutés le reportage l'année dernière de l'émission « Tout le monde en parlait » où ils montrait la création du mouvement (et de la fierté gaie) à Montréal (à la suite de la pression du maire Drapeau pour « nettoyer » la ville pour les olympiques. Si vous ne l'avez pas vu, c'est à voir absolument.

Anonyme a dit…

Je n'ai jamais assité à cette parade mais ce que j'en vois dans les médias année après année ce sont de "grandes folles" hypersexualisées. Comprenez-moi ce n'est pas ce que je pense des homo et transexuels mais c'est l'image que ce défilé renvoie. Comme si la différence ramenait toujours à une super sexualité à outrance. Je respecte beaucoup les gens "différents" et je vous admire pour ce que vous êtes et ce que vous faites Michelle, mais j'ai hâte que la société nous présente une autre image pour qu'enfin tous sans exception vous acceptent, ce qui n'est pas encore le cas. Changeons l'image, vous le faites déjà bien, continuez!

Edelweiss

Anonyme a dit…

Je suis d’accord avec Nicolas « La parade est trop hypersexualisée. On met en valeur beaucoup de costumes et de danses qui tentent surement de choquer ou faire réagir. La majorité des homosexuels que je connais n'approuve pas cet événement et n’est pas interpellée par cette dernière. »

Michelle, je crois que tu aides plus la cause des transgenres, des homosexuelles, des lesbiennes, par qui tu es comme femme et par ton métier, de consultante en marketing internet, etc. ce qui te permet de côtoyer différents milieux et ainsi aider à écarter les préjugés.

Ce n’est plus une parade « des différences » pour aider les gens, jeunes ou vieux à sortir du placard. Ce défilé à mon avis a dérapé depuis les premières années.

Francine Boisvert

Gen a dit…

Non, je ne te vois pas là. Pour plein de raisons qui ont déjà été énumérées par d'autres ici. Je ne pense pas que ça va aider la cause mais plus renforcer les préjuger, malheureusement. Perso, la parade gay est un vrai cirque à mes yeux. RIEN pour aider la cause gay et encore moins celle des transsexs.

Anonyme a dit…

Je ne vois aucune raison de refuser, simplement.

Anonyme a dit…

Comment peut-on dire que l'homosexualité soit ACCEPTÉE PAR L'ENSEMBLE DE LA POPULATION AU PAYS? L'homophobie est toujours bien présente à l'école, dans le sport, chez plusieurs ethnies, dans les plusieurs religions, etc. Tant que nous ne pourrons pas nous promener dans la rue main dans la main mon chum et moi (n'importe où!), tant que l'homosexualité ne sera pas banalisée (positivement banalisée), tant que nous aurons besoin d'un Village gai pour pouvoir vivre notre différence, je continuerai à marcher, je continuerai à manifester!

Pour ceux et celles qui posent des
jugements de valeurs sur le défilé sans y avoir assisté dans les 3 dernières années, je vous inviterai à être juges de l'événement par vous-mêmes le 16 août. Vous verrez que l'événement est une grande fête colorée ou le mauvais goût y a de moins en moins une place de choix. Le thème du défilé cette année sera Fiesta! Ce sera chaud, beau et festif!!!

Michèle être coprésidente des Célébrations de la Fierté est un honneur en cette année où nous célébrerons les 40 ans de Stonewall. Qui mieux que toi pourra faire honneur aux transgenres qui se sont soulevés pour la première fois à Stonewall en 1969!!!

Regardez la couverture de l'événement depuis 2006 (Célébrations LGBTA est l'organisateur de l'événement depuis ce temps)et vous verrez que c'est plus que positif. Richard Martineau a même dit que l'événement était trop "clean" il y a 2 ans... dites-moi elle est où la mauvaise image???

Gros bisous Michèle et au plaisir de te rencontrer!

Eric1972

Anonyme a dit…

Ça me chagrine de voir comment les bloggers parlent de "grandes folles". Être un homosexuel effiminé est une des réalités de la communauté GLBT pis on doit l'accepter!!! Juste pour faire changer la façon dont les gens jugent les gais, lesbiennes et trans, tu te dois d'accepter la coprésidence de la Fierté gaie Michèle.

Anonyme a dit…

La défilé de Gay pride ce n'est qu'une infime partie de la programmation. Il y a la journée communautaire, l'avenue de la santé, une activité pour les minorités ethyniques "la zone tropicale", des shows incroyables à place Émilie-Gamelin, une pièce de théâtre, un show d'humour présenté par Juste pour Rire "les gaydailles". Et l'an passé, selon le sondage d'achalandage effectué par CROP, 160 000 personnes ont assisté à l'événement, dont 21% de l'extérieur de la grande région de Montréal. C'est un événement économique important pour le moteur touristique montréalais. Michèle participe et profite de toute cette visibilité :-)

Yolande

Anonyme a dit…

Page Facebook en 2008 du défilé
http://www.facebook.com/events.php?ref=sb#/event.php?eid=13342389579

Anonyme a dit…

Commentaire extrait de la page Facebook défilé 2008:

"Tant que nous n'aurons pas obtenu l'égalité sociale, tant que le simple fait d'être gai ne sera banalisé, tant que nos soeurs lesbiennes et frères gais continueront d'être bafoués, battus et dénigrés un peu partout dans le monde, nous continuerons à marcher, nous continuerons à défiler. On peut trouver le tout extravagant et provoquant mais c'est une façon parmi tant d'autres de déranger les gens dans leur petit confort et de les faire réfléchir un peu.
En 2008, nous avons dû organiser le défilé en 7 semaines... cette année on va mettre le paquet afin de vous épater. C'est pourquoi nous avons choisi une thématque artisitique pour cette seconde édition des Célébrations de la Fierté: Place au Cirque!!! Question de mettre de la couleur et d'ajouter un fil conducteur à l'événement, VOTRE événement!
Écrivez-moi à epineault@fiertemontrealpride.com pour toutes vos demandes et questions :-)"

Anonyme a dit…

Bonjour Michelle et tous les blogger,

Je trouve assez comique que tous les gens qui sont contre ta participation au défilé, sont des gens qui n'ont pas assisté aux Célébrations depuis plusieurs années. Les célébrations, c'est une fête pour toute la communauté, alors comment les organisateurs pourraient ne pas donner une place à tous les membres de la communauté. Comment demander d'être accepté comme nous sommes, sans accepté les autres. je ne m'identifie pas du tout au Drag queen, pas au gars de cuir, pas aux transgenres, pas aux gym quennes et pourtant j'en suis...mais je me fais un point d'honneur de respecter tout le monde dans leur différence.

Ça me dérange profondément les gens qui portent des jugements sans connaître, sans comprendre, ni même chercher à connaître, qui se basent sur de vieilles croyances, des préjugés ou les images des médias. C'est ce que nous reprochons aux homophobes et autres gens plein de préjugés.

Les célébrations de la Fierté, c'est plus qu'un défilé, c'est une journée consacrée aux organismes communautaire LGBT qui ont la chance en cette journée de pouvoir parler de leurs enjeux à plus de 35 000 personnes, se sont des entreprises fier de dire aux gens qu'ils supportent leurs employés LGBT et qu'ils appuient leur cause (TD, Videotron, Via Rail, Delta Hotel, Winners, Yellow Tail...) se sont 160 000 personnes venues célébrer la différence qui fait de nous ce que nous sommes, mais qui fait de nous des êtres à part entière. C'est une fête pour nous aider à ne pas oublier que si nous avons la chance de vivre dans un pays où nos droits sont respectés, il reste plusieurs pays où les droits LGBT sont bafoués, où le simple fait d'être gai, lesbienne, transgenre est punissable de la peine de mort. Nous avons l'égalité juridique, mais nous sommes encore loin de la reconnaissance sociale.

Avoir une femme d'affaire comme Michelle comme porte parole, c'est de dire au monde entier, que nous sommes partout, que nous pouvons faire tout ce que nous voulons, que nous sommes ici pour rester et qu'il serait peut-être temps qu'on nous accepte comme nous sommes, sans nous juger.

Mais le fait que même des gens de la communauté jugent les différents groupes qui composent cette même communauté, me fait croire que nous avons, encore plus que jamais, besoin des célébrations, du défilé, de la journée communautaire et de personne comme Michelle afin de vulgariser la situation des gens de la communauté LGBT.

Michelle, le choix te revient et tu me sembles une femme intelligente et capable de prendre une bonne décision. Que tu acceptes ou non, je t'invite à venir faire un tour à la journée communautaire et au défilé cet été afin de voir ce qui a été fait et tu verras par toi même ce qui en est. Enfin, comment mieux contrôler le message qui est véhiculé que de faire parti de ses auteurs ????

Seb76

Anonyme a dit…

Québec : Célébrations LGBTA, la Gay Pride de Montréal 2008
1er juin 2008 (Gay Pride)

Le défilé de la fierté Montréal 2008 aura lieu le dimanche 17 août 2008 dès 13 h. Partant à l'angle de l'avenue de Lorimier et du boulevard René-Lévesque Est, le défilé parcourra le Village gay de Montréal vers l’ouest et s’arrêtera à la rue Saint-Hubert. Les spectateurs pourront ensuite poursuivre les festivités sur la rue Sainte-Catherine Est, entre les rues Saint-Hubert et Papineau où commerçants et organismes communautaires promettent plusieurs activités et surprises.

Des centaines d’équipes sportives locales, groupes culturels et religieux, ainsi que des organisations gaies, lesbiennes, bisexuelles et transgenres défileront. Des entreprises gaies et « gay-friendly » se joignent au défilé afin de célébrer l’apport significatif de leur employés et clients LGBTA.

Ces événements traduisent une importante tradition qui a commencé en 1979 à Montréal. Célébrations LGBTA Montréal est aussi très fière d’annoncer que M. Stéphane Casselot assurera la direction artistique du défilé. Les participants, groupes et entreprises sont fortement encouragés à suivre un concept bien précis, la thématique « Place au cirque ! ».

De plus, des Présidents d’honneur seront respectivement sélectionnés d’une part, pour son/sa contribution à la visibilité du mouvement LGBTA et d’autre part, pour son/sa implication au sein de la communauté. Leurs noms seront dévoilés au cours des prochaines semaines.

Enfin, Défilé de la fierté Montréal 08 remettra des Prix spéciaux aux contingents s’étant les plus illustrés dans les catégories suivantes :

* Meilleure animation de foule
* Meilleure interprétation de la thématique 2008 — « Place au cirque ! »
* Meilleure chorégraphie de groupe
* Meilleurs costumes et maquillage
* Groupe communautaire de l’année
* Groupe corporatif de l’année

Des « Prix du Jury » seront également décernés par un panel de juges distingués.

Rendez-vous René-Lévesque Est, entre les rues de Lorimier et Saint-Hubert, le 17 août prochain dès 13 h , pour l’édition 2008 du Défilé de la fierté Montréal.

La Journée communautaire aura lieu le samedi 16 août 2008 entre 11 h et 18 h. Des kiosques seront aménagés le long de la rue Sainte-Catherine Est, entre les rues Saint-Hubert et Papineau. Cette Journée permettra à la fois aux membres de la communauté LGBTA et à la population en général de découvrir diverses organisations, groupes communautaires, commerces et clubs sportifs et socioculturels, plus colorés les uns que les autres, dirigés par la communauté LGBTA et à son service.

Cet événement a pour objectif de mobiliser, d’éduquer et d’amuser.

Célébrations de la fierté de Montréal a accueilli en 2007 plus de 100* groupes participants, dont :

* GRIS Montréal
* Club Bolo
* Chambre de commerce gaie du Québec
* Diversion, club culturel et sportif du service des loisirs Sacré-Coeur
* Gay Line
* À pieds levés
* Ensemble vocal Extravaganza
* Phase II
* Les Loups (flag football)
* Club de bridge Arc-en-ciel
* Aînés et retraités de la communauté (ARC)
* Volley Boréal
* Association des lesbiennes et des gais sur Internet
* Association des pères gais
* Jeunesse Lambda
* Association des mères lesbiennes
* Papa Daddy
* Séro-Zéro
* Centre communautaire des gais & lesbiennes de Montréal
* Gai Écoute
* Association sportive et communautaire du Centre-Sud
* Équipe Montréal
* Club de soccer Pacifix
* Club aquatique À Contre-Courant
* Club de hockey les Dragons de Montréal
* Badminton les G-Bleus

Anonyme a dit…

Salut Michelle,
Quand tu envoie les gens sur l'hyperlien "La Fierté Gaie de Montréal" Tu ne les réfères pas au bon site!

Tu devrais plutôt les envoyés sur le site des Célébrations de la Fierté de Montréal au www.fiertemontrealpride.com

Le site http://www.diverscite.org/2009/francais/index.htm est le site d'un grand festival culturel LGBTQ mais pas le PRIDE.

Gros Bisous,

EP

Miss Klektik a dit…

Je crois que tu sais ce que j'en pense, mais la décision te revient. Saches que si tu acceptes, j'irai personnellement te soutenir. xx

Violaine a dit…

Je pense que tu peux passer ton tour cette fois-ci, quitte à accepter pour l'année prochaine. Ça m'étonnerait que ton combat pour la différence soit terminé d'ici là, et en attendant, tu pourras aller participer aux festivités avec ton regard critique et en essayant de voir si cette coprésidence s'accorde vraiment avec ce qui te tient à coeur.

Nico a dit…

J'aimerais préciser ici que l'idée n'est pas de porter un jugement sur ce qui est acceptable ou non. Ceux et celles qui, comme moi, se prononcent sans faire partie de la communauté, le font simplement (dans mon cas du moins) au niveau de la perception du grand public. Je comprends que le débat va loin: gagnerez-vous lorsque ce qui est considéré "marginal" aujourd'hui ne le sera plus (et donc doit-on afficher le plus possible le marginal pour le faire accepter?) ou si le meilleur moyen de gagner est de se faire "plus discret" et donc de passer plus inaperçu... C'est complexe. Vaincre de l'extérieur ou de l'intérieur... perso je tends à privilégier l'approche "vaincre de l'intérieur".

À une échelle beaucoup moins importante, voici une illustration de "vaincre de l'intérieur": je fais de la radio. Et on se bat souvent contre la publicisation de notre visage. Dans mon cas, ce n'est pas par une vaine quête d'anonymat. C'est parce que je veux que les gens écoutent ce que j'ai à dire AVANT de se fair eune idée à partir de mon allure physique, quelle qu'elle soit. Une fois que vous vous serez fait une idée de qui je suis selon mes dires, là je vous montrerai de quoi j'ai l'air (s'il le faut).

Michelle peut choisir de vaincre de l'extérieur... c'est ce que représente pour moi le défilé (J'ai pris note du correctif parade/défilé ;-).