mercredi 13 août 2008

Voyager en tant que transsexuelle

La semaine prochaine, je vais à Toronto et j’angoisse de passer tous ces contrôles de sécurités à l’aéroport. C’est que mes papiers sont encore à mon ancienne identité et que je ne me ressemble vraiment plus sur mes photos. J’ai une lettre de mon chirurgien de féminisation faciale expliquant qu’il a complètement modifié mon visage. J’espère que ça fera l’affaire et qu’on ne me fera pas trop chier à chaque mautadine de station de vérification. J’ai aussi commencé à m’informer de ce que je peux faire pour diminuer cet inconfort prévisible. Le site de la National Center of Transgender Equality donne de très bons « travel tips ». Aussi, j’ai des copains qui aimeraient bien me voir à Cuba, au Mexique ou ailleurs. Je dois maintenant me questionner au préalable afin de découvrir si une destination est dangereuse pour les trans. Je sais que désormais une partie du monde me sera interdite, mais j’aime mieux prévenir que guérir. Un copain du Réseau de veille en tourisme de l’UQAM me fournit ces signets qui pourront m’aider lors du choix d’une destination.

http://www.chiff.com/travel/gay-lesbian.htm
http://www.pinkpagesnet.com/usa/Travel/
http://www.neitsg.com/travel.html
www.temenos.net/trans/

Encore d’autres « gugus » auxquels je devrais m’adapter…

5 commentaires:

brem a dit…

C'est qu'est-ce qui "légalement" te permet d'inscrire que tu es une femme sur tes documents?

Je veux dire, si sur un document c'est inscrit que tu es une femme, mais que lors d'une fouille, disons plus intime, on se rend compte de ta génitalité masculine... c'est quoi qui arrive?

brem... qui s'interroge...

Michelle Blanc a dit…

Les procédures de changement de nom sont longues parce que je change aussi mon nom de famille et que ça doit passer devant un juge. Si je ne changeais que mon prénom, ce serait plus facile. Pour le changement de sexe sur mes papiers, ce sera encore plus long et il ne semble pas y avoir de processus uniforme et clair. Mon psy me dit que ça va dans tous les sens. Certaines trans l'ont eu facile et avant la chirurgie de réorientation sexuelle et d'autres, même après la chirurgie, attendent encore.

Anonyme a dit…

Ouff! Comme tu dis. Des inconvénients auquel je n'aurais même pas pensé. J'ai une amie dont le mari a un bras artificiel et c'est rendu qu'on lui demande de l'enlever pour le passer sur le tapis roulant!
C'est certain que ça te ferait du bien un voyage dans le sud. Tu fais bien de t'informer avant de partir pour pouvoir en profiter un max.
Sylvie

Michelle Blanc a dit…

Tant que qu’on ne me demande pas d’enlever mes prothèses mammaires et fessières pour les passer dans la machine…

Anonyme a dit…

Des prothèses fessières! J'ai déjà faillit m'en commander dans le catalogue Sears(suis trop mince).
Sinon, ça serait bien le bout du bout qu'on te demandes ça!!
Sylvie